Parlons tchouktche- Une langue de Sibérie

Parlons tchouktche- Une langue de Sibérie - Charles Weinstein | Showmesound.org PDF, TXT, FB2. ePUB. MOBI. Le livre a été écrit en 2021. Cherchez un livre sur showmesound.org.

INFORMATION

AUTEUR
Charles Weinstein
DIMENSION
11,52 MB
NOM DE FICHIER
Parlons tchouktche- Une langue de Sibérie.pdf
ISBN
6265632749183

DESCRIPTION

Les Tchouktches, 15.000 personnes environ, vivent depuis des millénaires dans le Grand Nord, aux abords du détroit de Béring. " Découverts " au 17e siècle par les cosaques, ils refusent de payer l'impôt en nature, de se convertir à l'orthodoxie et d'adopter des noms russes. La résistance des Tchouktches, acquis à l'idée de troc, mais hostiles à un impôt unilatéral, révèle un peuple fier et combatif. Leur économie comprend deux volets : élevage du renne et chasse aux mammifères marins. Qu'ils soient éleveurs ou chasseurs, ils se comprennent. Leur unité linguistique tient aux contacts séculaires entre les gens de la toundra et ceux du bord de mer. Elle tient aussi à leur culture spirituelle : l'homme vit en communion avec la nature. Chaque lieu a son esprit qu'il faut honorer. Mais on doit aussi se garder des esprits malins qui cherchent à nuire aux humains. Il n'a jamais existé chez les Tchouktches de structures étatiques, de lois écrites, de lieux de culte communs. Après 1917, l'alphabétisation est bien acceptée, mais les enfants des éleveurs sont placés en internats, loin des parents qui nomadisent avec leurs rennes. Une langue écrite est créée et le premier abécédaire est publié en 1932. Les années cinquante voient paraître les premières oeuvres en langue tchouktche. Le tchouktche appartient à la même famille que les langues des confins du Kamtchatka : kerek, koriak, itelmène. Comme bien d'autres idiomes, c'est aujourd'hui une langue en danger.

Table des matières. Définition de tchouktche - Wiktionary.

Les Tchouktches, 15.000 personnes environ, vivent depuis des millénaires dans le Grand Nord, aux abords du détroit de Béring. " Découverts " au 17e siècle par les cosaques, ils refusent de payer l'impôt en nature, de se convertir à l'orthodoxie et d'adopter des noms russes. Parlons Tchouktche Une langue de Sibérie.pdf.

LIVRES CONNEXES