LES SOLS FERRALLITIQUES ET LEUR REPARTITION GEOGRAPHIQUE. Tome 1, Introduction générale les sols ferrallitiques : leur identification et environnement immédiat

LES SOLS FERRALLITIQUES ET LEUR REPARTITION GEOGRAPHIQUE. Tome 1, Introduction générale les sols ferrallitiques : leur identification et environnement immédiat - Pierre Ségalen | Showmesound.org Lisez le livre gratuitement. directement dans votre navigateur. Téléchargez le livre par. au format PDF, TXT, FB2 sur votre smartphone. Et bien plus encore showmesound.org.

INFORMATION

AUTEUR
Pierre Ségalen
DIMENSION
7,7 MB
NOM DE FICHIER
LES SOLS FERRALLITIQUES ET LEUR REPARTITION GEOGRAPHIQUE. Tome 1, Introduction générale les sols ferrallitiques : leur identification et environnement immédiat.pdf
ISBN
8176363443434

DESCRIPTION

Dans le tome 1 sont exposés les sujets suivants : l'évolution des concepts, la caractérisation des sols, leurs principaux voisins sur le terrain, leur distribution sur une pente donnée et dans un paysage.Les sols ferrallitiques sont observés surtout dans ce qu'il est convenu d'appeler les " Tropiques Humides ". Ils sont le produit d'une altération poussée des minéraux des roches dont les alcalins et alcalino-terreux sont éliminés ainsi qu'une partie de la silice, le reste se recombinant avec de l'aluminium pour former des minéraux argileux de la famille des kandites, associés à des oxydes et hydroxydes de fer et des hydroxydes d'aluminium.Les horizons des sols ferrallitiques peuvent être désignés dans la nomenclature ABC, mais de multiples variétés d'horizons B sont alors nécessaires. Divers autres modes de désignation des horizons ont été envisagés.Le premier concept est celui de " latérite " que l'on doit à BUCHANAN (l807) et qui a été utilisé au XIXe siècle et dans la première moitié du XXe siècle. Le terme de latérite a désigné d'abord un horizon meuble qui, exposé à l'air, durcit et peut être utilisé comme une brique après avoir été taillé avec une lame ; puis un horizon déjà durci dont la composition chimique et minéralogique n'est pas celle de la latérite de BUCHANAN.On est passé ensuite au concept du " soi latéritique " dont la parenté avec la latérite paraissait évidente par son aspect, sa couleur, ses constituants.Le terme de " latosol " apparaît dès 1948. Il concerne un sol défini par une liste de caractéristiques physico-chimiques, chimiques et morphologiques qui va s'allonger peu à peu et dont la précision va augmenter.En 1960, le concept d'" oxisol " va reprendre un certain nombre des caractéristiques précédentes qui seront de mieux en mieux précisées pour être incluses dans la Soil Taxonomy de l'USDA en 1975. Le " B oxyque " des " ferralsols " de la légende FAO/UNESCO sera défini par sept caractéristiques de l'horizon oxique, mais sans référence aux régimes thermique et hydrique.Le concept de " sol ferrallitique " est généralisé par AUBERT et DUCHAUFOUR en 1954 et développé ultérieurement par AUBERT. Il s'applique à des sols où l'altération a été très forte et a permis la formation de la kaolinite, considérée comme le constituant caractéristique de ce sol, accompagnée d'oxydes et hydroxydes de fer et hydroxydes d'aluminium.La définition des " sols ferrallitiques " est ici basée sur la présence quasi exclusive, parmi les minéraux argileux, de minéraux kandiques (plus de 90 %), associés à des sesquioxydes de fer et d'aluminium. Si cette teneur est inférieure à 90 %, les sols sont, par exemple, des " sols bisiallitiques " ou des " vertisols ". Mais, si les teneurs en oxydes métalliques libres des sols séchés à 105 °C sont supérieures à 50 %, les sols sont des " oxydisols ".La morphologie des sols ferrallitiques est très variée ; les différentes couleurs, structures, textures sont envisagées. La présence d'une ligne de pierres est très largement répandue dans les sols dérivés des roches des socles anciens.Au cours de la formation des sols ferrallitiques, après l'altération qui modifie les constituants du sol, aussi bien dans le solum que dans l'altérite, divers processus de formation peuvent contribuer à la différenciation morphologique : l'accumulation de matière organique, la pédoplasmation, le lessivage, l'appauvrissement, le remaniement, l'hydromorphie, l'induration, l'accumulation de phosphates, de silice, de carbonate de calcium.L'identification et la dénomination d'un sol ferrallitique nécessitent un certain nombre de déterminations minéralogiques ou chimiques ou physico-chimiques. Il leur sera associé un certain nombre d'adjectifs qui résulteront des diverses caractéristiques morphologiques du sol. Le nom du sol pourra être assez long si l'on veut prendre en compte toutes les caractéristiques observées.Dans la zone des Tropiques Humides, les sols ferrallitiques ne sont pas les seuls qu'on peut observer. Il paraissait important de donner des indications précises permettant d'identifier les autres sols et d'envisager leurs relations avec les sols ferrallitiques. Les andosols, les sols bisiallitiques, les oxydisols, les sols ferrugineux tropicaux, les podzols, les gleysols (parmi d'autres) sont les plus fréquemment observés. Lorsqu'on examine les sols sur un versant, on constate très souvent, qu'ils se succèdent dans un certain ordre, comme l'avait observé MILNE dès 1935, qui avait proposé le nom de " catena ", ou chaîne de sols.Un certain nombre de ces successions sont examinées. Très généralement, lorsqu'ils existent, les sols ferrallitiques sont situés à la partie amont de la succession tandis qu'à mi-hauteur, des sols remaniés sont souvent présents et, à l'aval, des sols ferrugineux tropicaux, des solonetz, des vertisols, des gleysols. Il est possible également de situer les sols ferrallitiques dans des climatoséquences ou des chronoséquences.L'étude des séquences de sols contribue à la connaissance du cheminement des éléments contenus dans les solutions du sol et en particulier de mieux comprendre la formation de certaines accumulations comme celles des sesquioxydes de fer.

Les sols minéraux bruts et les sols peu évolués du cordon littoral Ces sols forment un liseré continu de l'ouest à l'est avec une largeur toujours inférieure... 4. La classification des sols doit tendre à être universelle.

1/ Quels sont les caractéristiques des sols ferrallitiques de cote d'ivoire? Sols rouges ferrallitiques formés sur le "Continental Terminal". Vertisols et sols à caractères vertiques formés sur des marnes et argiles de l'éocène.

LIVRES CONNEXES